Comment apprendre la photo ?

 

Apprendre la photo

Avant de commencer, il faut préciser que quand on est photographe, l’apprentissage est un processus continu et sans fin. J’aurais donc pu appeler cet article « comment progresser en photo » par exemple, car même si vous vous débrouillez déjà bien, vous pouvez toujours progresser.

Il est bien sûr possible d’apprendre la photo dans des écoles spécialisées pour en faire son métier. Mais pour tous ceux qui ne veulent pas passer par la case études, ou qui désirent apprendre la photo tout en restant amateurs, il y a plein d’autres possibilités pour apprendre la photo. En voici quelques unes.

 

1. pratiquer

Je l’ai déjà répété en long, en large et en travers sur ce blog, mais je vais l’écrire encore une fois : pour progresser, il faut pratiquer !

C’est une des raisons pour lesquelles j’aime tant la photo de rue. Si j’ai une heure devant moi, il me suffit de prendre mon appareil, de sortir de chez moi et de flâner à la recherche de ma prochaine photo. Et à chaque balade, j’apprends. J’apprends à maîtriser encore plus à fond mon appareil. J’apprends à utiliser au mieux la lumière. J’apprends à anticiper la réaction des passants. Et en rentrant, j’apprends à retoucher mes photos. Pratiquer c’est apprendre. Et c’est de loin le meilleur moyen.

 

Apprendre de nouvelles techniques photographiques sur un blog ou dans un bouquin, c’est super, mais si on ne met pas en pratique immédiatement après ça ne sert pas à grand-chose. La mémoire humaine est ainsi faite, elle ne conserve pas ce dont elle n’a pas besoin. Si vous lisez un article qui donne des astuces pour faire des beaux portraits et que dans la foulée vous n’essayez pas d’appliquer ses conseils, vous aller tout oublier assez vite. Alors appelez une copine et allez dans un parc faire des portraits ! Qui dirait non à une séance avec un(e) ami(e) si en plus à la fin vous lui offrez de belles photos pour son profil Facebook ?

Mais c’est parfois plus facile à dire qu’à faire. Chaque photographe, du débutant au confirmé, passe par des périodes de moindre inspiration. De ces moments où rien ne parait être assez intéressant pour devenir le sujet de votre prochaine photo. Du coup, votre appareil reste dans une armoire à prendre la poussière, et vous vous ne progressez pas.

 

Photo de rue - Comment apprendre la photo ?

 

J’ai quelques petites pistes pour vous aider à pratiquer même quand l’inspiration (et la motivation parfois) fait défaut.

  • Se lancer dans un projet. J’ai déjà eu l’occasion de croiser sur le net des dizaines de projets de photographes de toutes sortes. Il y a ceux qui se lancent dans un projet 52 ou un projet 365 (une photo par jour ou par semaine pendant un an), il y a ceux qui débutent une série sur un thème précis, il y a ceux qui se lancent des défis (faire 100 portraits d’inconnus par exemple), et bien d’autres encore. Tout cela pour dire que les projets en photographie ça ne date pas d’hier. Et ça tombe bien, car c’est une formidable opportunité de progresser, surtout quand on a un peu de mal à sortir son appareil photo ! Si on doit poster une photo par semaine sur une page quelconque, et bien ça force à sortir l’appareil au moins une fois par semaine pour essayer quelque chose de nouveau. Et ça donne parfois des trucs supers. J’ai pour ma part débuté un projet 3120, c’est un tumblr sur lequel je dois poster une photo par semaine pour les 58 prochaines années (!) Je vous en dirai un peu plus dessus à l’occasion.

 

  • Faire des exercices. S’imposer des règles simples pour un temps donné peut être un très bon moyen de booster votre créativité. C’est quelque chose que je fais très souvent, et je trouve ça si efficace que j’ai compilé 12 de ces exercices dans un ebook que vous pouvez recevoir gratuitement en cliquant ici. Si vous faites les 12 exercices en 12 semaines, je vous garantis que vous aurez progressé en photo, quel que soit votre niveau actuel.

 

  • Sortir de votre zone de confort est aussi un moyen de faire revenir l’inspiration quand elle fait défaut. Vous avez l’impression de tourner en rond et de faire tout le temps la même chose ? C’est peut-être vrai. Si vous êtes photographe de rue, mettez une petite annonce sur Facebook pour vous trouver un modèle et faite une session portrait. Si vous ne jurez que par le paysage, forcez-vous à vous balader en ville et faites des photos d’architecture. Le fait de vous essayer à un domaine que vous ne connaissez pas ou dans lequel vous n’êtes pas à l’aise vous fera découvrir de nouvelles facette de la pratique photographique.

 

2. rencontrer d’autres photographes

J’ai considérablement accéléré le rythme de mon apprentissage de la photo quand je me suis mis à fréquenter d’autres photographes, et ce pour plein de raisons. Tout d’abord montrer son travail à d’autres photographes permet d’avoir dessus un avis autrement plus constructif que celui de votre mère ou de votre femme qui trouvent de toute façon que tout ce que vous faites est super. Parfois ce que vous faites n’est pas terrible, voire franchement mauvais, et vous avez besoin de quelqu’un pour vous le dire. Rien de mieux pour cela qu’un autre photographe !

Accepter la critique n’est pas facile. Mais c’est vraiment un passage obligé pour progresser.

Je me rappelle la fois où j’ai présenté une photo que j’aimais bien à un groupe de photographes et qu’ils étaient tous d’accord pour dire que c’était une banale photo de vacances sans intérêt. J’ai été assez vexé sur le coup. Mais j’ai fini par accepter les faits (c’était très vrai 🙂 ) et le mois d’après je me suis dépassé pour créer de superbes photos. Et cette fois, ils ont adoré. La critique m’avait forcé à me remettre en question, et surtout m’avait poussé à faire de meilleures photos.

 

Fast food - Comment apprendre la photo ?

 

Un bonne idée pour rencontrer d’autres photographes est de rejoindre un club photo. Il en existe de toutes les sortes un peu partout.

Si vous n’en trouvez pas à côté de chez vous, créez-le ! Écrivez une annonce sur des groupes Facebook dédiés à la photo pour trouver des photographes dans votre région, puis organisez des activités. Cela peut être des sorties photos organisées à chaque fois par un membre différent, des soirées critiques, des concours amicaux sur thèmes imposés, la location en commun d’un studio, etc.

Faire partie d’un groupe crée une synergie forte et est très motivant. La compétition amicale, si elle est bien utilisée, peut réellement nous tirer vers le haut.

 

3. se former

Pour apprendre, il faut se former ! Si on ne compte toujours que sur soi, on va finir par stagner. Se former permet de découvrir de nouvelles techniques, de nouveaux points de vue. Pour cela, vous pouvez biens sur lire des articles en ligne, c’est ce que vous êtes en train de faire en ce moment. Cherchez des articles sur des sujets spécifiques qui vous intéressent ou baladez-vous au hasard.

Si vous êtes plus « papier », il y a bien sûr les livres photo. Vous pouvez lire des livres de photographes reconnus pour leur travail et leur qualités pédagogiques (comme par exemple le best-seller Composez, réglez, déclenchez ! La photo pas à pas de Anne-Laure Jacquart).

Pour ceux qui n’aiment pas lire, certains blogs proposent des formations payantes en vidéo destinées principalement aux débutants, On trouve un peu de tout sur internet, il y en a de très bonnes et de franchement mauvaises, renseignez-vous avant d’acheter aveuglement !

 

Mais vous pouvez surtout passer au niveau supérieur et participer à un Workshop.

Un Workshop est un atelier animé par un ou plusieurs photographes, dans lequel on approfondit un sujet en petit groupe. Ils permettent de pratiquer sur un sujet précis (« le nu en studio » par exemple) en profitant des conseils d’un photographe expérimenté, et surtout de la possibilité de le voir faire et de lui poser toutes les questions que vous voulez.

Il existe des Workshop sur à peu près tout (le portrait, le photo de mariage, la photo de rue, etc.). Beaucoup de photographes reconnus en proposent régulièrement. Alors si vous admirez particulièrement le travail d’un photographe, renseignez-vous pour savoir s’il n’organise pas des Workshop à tout hasard. Seul inconvénient, ces ateliers sont en général pas donnés… Mais pensez-y la prochaine fois que vous aurez envie de vous acheter du matos, car un nouvel objectif ne fera pas de vous un meilleur photographe, alors qu’un Workshop oui ! 😉

 

Portrait de femme - Comment apprendre la photo ?

 

4. se cultiver

C’est une chose de connaitre son appareil photo sur le bout des doigts, ç’en est une autre de faire de belles photos !

Avoir des idées, exercer son œil, améliorer sa composition, tout ça se travaille mais ne s’apprend pas dans un manuel. Pour moi, la meilleure manière d’améliorer l’aspect artistique de votre pratique photographique, c’est en vous cultivant. En regardant le travail d’autre photographes, et en particulier des « maîtres ». Pour vous aider, je suis en train de construire une liste de grands photographes dont le travail mérite d’être connu.

Baladez-vous sur les sites internet qui leur sont dédiés, achetez ou empruntez des livres, regardez des documentaires sur eux. A chaque fois que je découvre un nouveau photographe que je ne connaissais pas, j’ai l’impression que c’est un  monde nouveau qui s’offre à moi, un univers vu avec des yeux neufs. Et il ne fait aucun doute que la contemplation de ces portfolios influence mon travail de photographe et me fait progresser.

 

Henry Cartier-Bresson - Comment apprendre la photo ?

Cette célébrissime photo de Henry Cartier-Bresson a beaucoup à nous apprendre, notamment en terme de composition.

 

Il y a les grands photographes reconnus bien sûr, mais il y a aussi les autres. Et ce n’est pas parce qu’un artiste n’est pas reconnu mondialement qu’il n’est pas plein de talent ! Pour l’inspiration, rien de mieux que de regarder un peu ce que font d’autres photographes comme nous, amateurs et inconnus mais souvent plein d’idées. Nous sommes un génération chanceuse, aujourd’hui le travail de milliers de photographes (connus et inconnus) est accessible gratuitement en ligne. C’est une opportunité fabuleuse de nous cultiver, de nous inspirer. Il y a des tas de photographes talentueux qui ne demande qu’à montrer leur travail, il suffit de les trouver.

Pour cela j’aime beaucoup le site Flickr. C’est un site de partage de photos qui permet de suivre des photographes et d’être suivi. On peut mettre des photos dans ses favoris et accéder à la galerie composée uniquement de ses photos favorites. On peut aussi rejoindre des groupes pour voir des photos sur un thème précis, ou des photos prises avec un matériel précis. Il y a vraiment de très bonnes photos sur Flickr, et tous les jours le site sort un classement des 500 meilleures photos de la journée qui s’appelle l’Explore. J’aime beaucoup y flâner, pour m’inspirer mais aussi plus simplement pour le plaisir de regarder de belles photos.

 

Capture d’écran Flickr - Comment apprendre la photo ?

Capture d’écran de l’Explore du lundi 20 mars 2017

Enfin n’oublions pas les manières plus traditionnelles de voir de belles choses : les expos photo (si vous avez habitez dans une grande ville, il y en a beaucoup et c’est très souvent gratuit ou très peu cher !), les livres (je me suis fait offrir l’année dernière Errance et La Solitude heureuse de Raymond  Depardon, ce sont vraiment de très bon livres avec des photos superbes) ou même les BD (je pense en particulier à la BD Le Photographe de Guibert et Lefèvre qui allie une histoire vraie et passionnante, des dessins que j’aime beaucoup et des photos d’une grande force. A lire absolument). Quel que soit le style que vous aimez, renseignez-vous sur les bouquins de référence dans cette expertise photographique et arrangez-vous pour les lire. Si vous ne pouvez pas les acheter (ce qui est compréhensible vu le prix de certain livres photos…) demandez à votre bibliothèque si ça ne serait pas un investissement intéressant ! Je vais sortir bientôt un article avec une liste de livres photo de référence pour ceux que ça intéresserait.

 

   

 

Voilà quelles sont à mon sens les 4 principales manières d’apprendre la photo : pratiquer, rencontrer d’autres photographes, se former & se cultiver.

Mon conseil à moi, c’est de faire un petit peu tout ça. Pour mixer les plaisirs, pour ne pas s’ennuyer, et surtout pour devenir un meilleur photographe. Car chaque possibilité offre des avantages que les autres n’offrent pas. Vous ne retiendrez pas la même chose d’un Workshop ou de la lecture d’un article de blog, même s’ils sont sur le même sujet. Et rencontrer d’autres photographes pour soumettre son travail à la critique sera toujours bénéfique, quel que soit votre niveau. Et enfin, je vais le répéter encore une fois…

 

C’est en faisant des photos qu’on devient photographe, alors sortez… et déclenchez !

Partager cet article :

2 commentaires

  1. hello
    je suis aussi un vrai débutant en photographie alors que j’adore prendre des photos.
    je compte me procurer un très bon appareil pour bien démarrer. Je trouve que ces 4 conseils sont les véritables grands points à ne pas négliger pour pouvoir vite progresser.
    Merci pour ce partage et je vais aussi consulter les autres pages pour en apprendre d’avantage sur le sujet.
    Il est super votre blog 🙂

Rejoignez la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *