La sensibilité ISO

La sensibilité ISO, qu’est ce que c’est ?

La sensibilité ISO est un chiffre qui exprime a quel point le capteur va être sensible à la lumière. Plus le nombre ISO est bas (ISO 100 par exemple), moins le capteur est sensible à la lumière. Plus le nombre est élevé (ISO 12800 par exemple) plus le capteur sera sensible à la lumière.

Mais vous devez déjà vous demander pourquoi ne pas tout simplement choisir tout le temps une valeur ISO très élevée pour être sûr d’avoir des photos correctement exposées ? C’est une très bonne question.

Le fait est que plus on augmente les ISO, plus la qualité de la photo se dégrade. On va voir apparaître au bout d’un moment ce qu’on appelle du bruit numérique. C’est un sorte de moutonnement très disgracieux sur les photos, et même s’il est possible de réduire ce bruit à posteriori en traitant la photo sur l’ordinateur, il vaut mieux éviter de créer du bruit au maximum dès la prise de vue. Donc dans l’idéal, quand les conditions de lumières le permettent, on cherche plutôt à garder les ISO le plus bas possible.

                  

Canon 60D – crop à 100% – ISO 100 – ISO 1600 – ISO 6400

 

Mais du coup, quelle valeur d’ISO maximale utiliser ?

Malheureusement, il n’y a pas de bonne réponse toute faite à cette question, ça dépend. Le bruit vient progressivement avec la montée en ISO, et cela dépend des appareils. Donc la première chose à faire est de prendre son appareil photo et d’essayer afin de choisir cette valeur par soi-même.

Essayez de prendre plusieurs fois la même photo pour chacune des valeurs ISO sur votre appareil. Transférez ensuite les fichiers sur votre ordinateur, et zoomez au maximum sur un détail pour voir le bruit. Après avoir regardé tous les fichiers, vous serez en mesure de dire jusqu’à quelle valeur ISO la qualité est acceptable, et à partir de quelle valeur le bruit est trop important et dégrade trop la photo. Vous avez maintenant vos ISO maximum utilisable. Comme vous voyez, c’est votre choix !

Personnellement un peu de bruit ne me dérange pas, je préfère ça à une photo floue ! En faisant des essais j’ai défini que pour mon Canon 60D je peux utiliser les ISO jusqu’à 1600 (voir photos si dessus). Attention, même si vous avez aussi un 60D, vous pouvez faire un choix diffèrent, ça dépend si le bruit vous dérange beaucoup ou pas. Sur les cameras récentes les capteurs de dernière génération gèrent très bien le bruit et permettent donc une montée en ISO de plus en plus grande. Sur mon Fuji X-T2 j’utilise régulièrement jusqu’à ISO 6400 !

A 1600 ISO sur mon 60D, le grain n’est pas trop présent et la qualité tout à fait acceptable !

 

Maintenant, 2 choix. Ou vous retenez cette valeur et vous essayez de ne jamais la dépasser quand vous faites vos réglages, ou vous passez en ISO auto tout en définissant dans les réglages de l’appareil la valeur max à ne pas dépasser. De cette manière l’appareil choisira les ISO pour vous en fonction des conditions lumineuses, mais sans jamais dépasser la limite que vous jugez acceptable au niveau de la qualité.

Par exemple, dans le menu de mon Canon 60D il faut aller dans Menu -> ISO auto -> Maximum :

 

Pour la minute historique, il y a quelques années le capteur d’un appareil photo était en fait la pellicule que l’on mettait dans son appareil argentique. Cette pellicule avait une sensibilité donnée, de 50 ISO à 1600 ISO  pour les pellicules les plus courantes. Ce qui fait que la valeur des ISO était fixe pour toute la pellicule. Il était très complique de continuer à prendre des photos avec une pellicule de 100 ISO une fois la nuit tombée, il fallait changer de pellicule ! De nos jours les capteurs numériques nous rendent la vie plus facile.

 

A retenir :

–          Le nombre ISO caractérise la sensibilité du capteur de l’appareil à la lumière.

–          Les hauts ISO dégradent la qualité de la photo en créant du bruit.

–          La valeur ISO maximale acceptable sur son appareil est une appréciation personnelle de chacun.

 

C’est bon, la sensibilité ISO n’a plus de secrets pour vous ? Alors allez tripatouiller votre appareil et posez moi vos questions et remarques en commentaires.

Et si vous avez aimé cet article et souhaitez progresser en photo, cliquez ici pour recevoir gratuitement le guide « Devenez un meilleur photographe en 12 semaines »

 

Partager cet article :

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *