Comment marche un appareil photo, ou Le triangle d’exposition

COMMENT MARCHE UN APPAREIL PHOTO ?

Un appareil photo, comment ça marche  ?

Pour ce tout premier article sur le blog Apprenti photographe, je voulais commencer par vous expliquer de la manière la plus simple possible comment fonctionne un appareil photo. J’ai donc trouvé ce plan très simple :

Et je l’ai encore simplifié pour arriver à ce schéma :

Schéma d’un appareil photo vue en coupe et vue de face. Vous remarquerez mon talent indéniable avec Paint.

 

On voit des rayons lumineux (représentés en jaune) qui pénètrent dans l’appareil photo à travers l’objectif et qui se heurtent au capteur (#3 en bleu). Ce capteur va enregistrer les information lumineuses et les transformer en un fichier : c’est votre photo !

 

C’est quoi l’exposition ?

L’exposition correspond à la quantité de lumière qui entre dans l’appareil photo et qui heurte le capteur. C’est ce qui détermine en gros si une photo va être plus ou moins claire ou foncée.

Prenons un exemple. Cette image est trop claire, on dit qu’elle est surexposée. Cela signifie qu’au moment de prendre la photo on a laissé une trop grande quantité de lumière entrer dans l’appareil photo.

A l’inverse, cette photo est trop foncée, on dit qu’elle est sous-exposée. Cela signifie qu’au moment de prendre la photo on a laissé une trop faible quantité de lumière entrer dans l’appareil photo.

Et voici une troisième version. On a pas de parties trop blanche ou trop sombre, on arrive à voir les détails dans toutes les zones de la photo, et le sujet est correctement éclaire. Ce sont les signes d’une photo correctement exposée.

Mais il ne faut pas croire non plus qu’il n’existe qu’une seule bonne exposition. Si on prend en photo la neige, on veut que tout soit très blanc, et à l’inverse en photo de nuit on veut que l’image soit très sombre. Il faut adapter l’exposition à son sujet et son message, et l’utiliser comme un outil créatif.

Cette photo prise au milieu de la nuit dans le Michigan aux USA illustre bien ce propos. Elle est très sombre, mais c’est nécessaire pour reproduire l’ambiance du moment. L’important étant que le sujet principal (ici la pompe à essence) soit correctement exposé.

 

Aparté : On peut ajuster l’exposition d’une photo a posteriori grâce à des logiciel de traitement (comme Lightroom ou Rawtherapee), mais seulement dans une certaine mesure. Comme souvent en photographie, faire la bonne photo dès la prise de vue sans trop compter « la rattraper » derrière sur l’ordinateur est toujours la technique qui donne les résultats les plus qualitatifs, sans même parler du gain de temps.

 

Mais alors comment on expose correctement une photo ?

Pour exposer sa photo (comprendre faire entrer la bonne quantité de lumière dans l’appareil photo) on peut jour sur 3 paramètres. L’ouverture, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO.

Reprenons mon super schéma d’appareil photo simplifié à l’extrême.

On y vois les 3 paramètres en questions.

–          L’ouverture  est, comme son nom l’indique, la taille du « trou » qui va laisser entrer la lumière dans l’objectif. On appelle ce « trou » de diamètre variable le diaphragme (#1 en vert).

–          La vitesse est le temps pendant laquelle la « porte » qui va laisser entrer la lumière dans l’objectif reste ouverte. On appelle cette « porte » l’obturateur (#2 en rouge).

–          La sensibilité ISO est la sensibilité à la lumière du capteur situe à l’intérieur de l’appareil photo (#3 en bleu).

 

Ce sont ces 3 paramètres qui forment le triangle d’exposition. Car ce sont ces 3 paramètres qui vont décider, en fonction de la quantité de lumière qu’ils laissent passer, de l’exposition de la photo.

 

Le triangle d’exposition

On voit que ces 3 paramètres sont reliés entre eux. Par exemple, pour une sensibilité fixe, si on augment l’ouverture il va falloir une vitesse plus élevée pour avoir une exposition équivalente.

Pensez à un robinet. Pour remplir un verre, vous pouvez ouvrir le robinet à fond pendant 4 secondes. Mais vous pouvez aussi l’ouvrir a moitié pendant 8 secondes et vous aurez la même quantité d’eau. Et bien ici c’est pareil, sauf qu’en fait d’eau on a de la lumière.

 

Il est important de noter que l’ouverture, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO n’influent pas que sur l’exposition. Chacun à leur manière, ils influent aussi sur la netteté de la photo, nous reparlerons de ça dans les articles dédiés (vous pouvez cliquer sur les liens pour y accéder directement).

 

A retenir :

  • L’exposition d’une photo correspond à la quantité de lumière qui est entrée dans l’appareil au moment de la prise de vue.
  • Les trois paramètres qui influent sur l’exposition sont l’ouverture, la vitesse d’obturation et la sensibilité ISO.
  • On appelle cela le triangle d’exposition.

 

Et si vous avez aimé cet article et souhaitez progresser en photo, cliquez ici pour recevoir gratuitement le guide « Devenez un meilleur photographe en 12 semaines »

Partager cet article :

5 commentaires

Rejoignez la conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *